Le Yoga, la santé et le bien-être, à première vue. 

Vous voulez améliorer votre état de santé? Vous voulez un sommeil facile et profond?  Vous voulez diminuer le stress et générer plus d’énergie, vous voulez un bien-être robuste, bien enraciné harmonieusement dans votre corps et esprit, dans votre vie ? Si ce n’est pas via des pilules magiques, je suis tout à fait convaincu que vous pouvez faire confiance à Iyengar Yoga, à condition que vous ayez une personne qui ait les compétences et le cœur pour vous guider. Il vous reste encore à rencontrer votre professeur, ce qui n’est pas facile non plus.  

Même si la santé et le bien-être ne sont pas le but ultime, le Yoga peut y contribuer d’une manière tangible et significative. Pour certains, l’effet est même immédiat. (Le Yoga vise encore beaucoup beaucoup plus loin, nous aurons l’occasion d’en parler.)

quelques témoignages : 

  • J’ai l’impression de construire quelque chose de nouveau, de bon pour moi. Une construction lente mais solide.   (une docteur médecin généraliste) 
  • Je réalise que j’ai une colonne vertébrale qui peut me donner des sensations autres que la douleur de vertèbres déplacées. Mon dos est donc vivant ! (une responsable à l’hôpital) 
  • une formidable énergie et un gain de vitalité. Son approche est holistique et très complète et profonde. (une naturopathe) 

En 2013 pour la 1ère fois de ma vie, j’ai eu une opportunité de recevoir l’enseignement par Zubinji, mais je ne pouvais pas réaliser ce que c’était ! Plus tard quand l’idée m’est venue de retrouver Zubinji, la vie m’a donné les moyens ainsi que les conditions nécessaires pour effectuer de nombreux voyages en France, Inde,UK, Allemagne etc, voire la Chine afin d’étudier auprès de celui qui est devenu mon maître.

Pourquoi ces bénéfices via le Yoga Iyengar

Nous (corps, esprit…) sommes très occupés ou utilisés, pour travailler, courir, jouer et faire encore des tas de choses…mais un équilibre est rarement respecté (comme pour notre planète). Nous vérifions régulièrement les pressions des pneus; mais nous ignorons que les tissus musculaires et la peau autour de notre bas du dos sont dégonflés et devenus tout mous (ce n’est qu’un des exemples). Au fil du temps, ce sont les usures et une surexploitation qui se manifestent en nous. Il suffit de regarder et ressentir sur soi-même, se comparer par rapport à il y a 5 ans ou 10 ans. 

Le Yoga Iyengar est là comme une aide, il nous apprend comment nous entretenir, réparer, rééquilibrer, revitaliser.     

Mais qu’est ce que c’est Iyengar Yoga? En effet, Iyengar Yoga n’est pas un style ni une branche de Yoga. C’est par respect pour le maître B.K.S Iyengar (1918-2014) qui a consacré toute sa vie pour l’étude et l’exploration du Yoga ainsi que sa transmission, que nous disons Iyengar Yoga. C’est un Yoga ultra traditionnel et classique, Iyengar yoga est du Yoga tout court.

Lors d’une séance de Iyengar Yoga, au lieu de seulement utiliser, bouger les jambes, les bras… nous mobilisons notre attention sur comment les tenir, les accorder comme pour un instrument de musique. Comment accorder le genou avec la hanche, comment la hanche peut venir alléger le genou ? Comment la hanche vient soutenir le dos ? Comment le dos arrive à soulager la tête? Comment relier tous ceux-ci avec le souffle… à travers toutes ces questions et expérimentations, nous développerons une vision plus profonde et pénétrante sur nous même.   

Cela fait déjà trop de phrases que vous ne comprenez pas forcément, car c’est presque une langue étrangère qu’il faut apprendre et réapprendre. Nous avons souvent peu de connaissance envers nous même, ce n’est pas simple de comprendre ce que j’écris. Je vous invite à venir essayer par vous-même en séance. Vous aurez beaucoup plus de chance de mieux saisir ce que c’est réellement.  

Beaucoup de gens sont contraints à accepter leurs problèmes, les voir perdurer et vivre avec; je voudrais qu’on puisse dire non à cela ! Nous avons le devoir envers nous même de chercher le chemin pour aller mieux, pour nous transformer. Nous étudions comment grâce au Yoga nous pourrions parvenir à nous élever, nous renforcer, nous libérer.

Qui suis-je ?

Ming YANG, formation scientifique, diplômé d’ingénieur de l’ENSEEIHT et l’ENSPM-IFP School, ingénieur chez Renault pendant 14 ans; j’ai longtemps exploré différentes pistes avant de choisir le chemin du Yoga Iyengar. Ayang vécu 20 ans en Chine, puis en France depuis 2003, cette double culture m’à poussé à approfondir mes études de Yoga jusqu’à ma rencontre avec Sri. Zubin ZARTHOSHTIMANESH (Zubin est de Mumbai, il a grandi auprès du maître B.K.S Iyengar). 

Certifié depuis 2016 pour enseigner Iyengar Yoga, voyant les bienfaits pour moi ainsi que pour mes élèves, convaincu par les valeurs que je peux apporter aux gens via le Yoga, j’ai quitté Renault pour m’y consacrer à temps plein depuis 3 ans. 

Mon approche est particulièrement appréciée par des médecins, des neurologues. Des échanges, démonstrations, conférences ont été organisés avec des ostéopathes, des spécialistes qui travaillent dans le soin. Nous croisons nos regards avec des experts du domaine médical, notre attention est également orientée vers comment aider les gens à aller au-delà du soin et comment éviter les rechutes.         

Quelques réflexions :

Voici questions que j’ai reçues, je vous les partages ainsi que mes réponses.

《depuis plus de 20 ans je fais du Yoga, mais ce que vous enseignez, je ne l’ai jamais connu, est-ce que c’est du Yoga? 》Comment répondre…j’ai réfléchi, pourtant je n’ai pas d’autre nom que Yoga pour cet art que je transmets humblement à mon niveau. J’ai appris et je continue à apprendre auprès de mon maître Zubinji, qui a depuis son enfance reçu cet enseignement auprès de ses maîtres B.K.S Iyengar, Geetaji, Prashantji.    

un article par Zubinji que vous pouvez lire light on Iyengar Yoga publié sur le site hellomyyoga.com

Le Yoga est à réapprendre. Le bien-être est à cultiver.

Il est très simple d’utiliser de belles paroles pour décrire le Yoga, et pourtant expérimenter, saisir, intégrer, vivre le Yoga est complètement autre chose.

Quand on parle de bien-être, il s’agit plutôt d’un état ou comment nous «sommes». Entre le tel que nous sommes et le bien-être, il existe souvent une distance à parcourir. Le Yoga peut tout à fait aider chaque personne à trouver son chemin ainsi qu’à générer de l’énergie pour aller vers le mieux être.

Que vous le vouliez ou pas, il y a du pain sur la planche pour tout le monde ! Même pour les gens très souples. Car la souplesse n’est point la conscience; et avec le Yoga nous travaillons sur la conscience. Parfois la souplesse fait obstacle pour accéder à la conscience, notre maître B.K.S Iyengar a même dit <<la raideur est une bénédiction>>.    

Nous sommes ce que nous sommes devenus au fil du temps! « J’ai mal » ou « je suis mal » ? Le vrai bien-être demande une transformation.

Quand une personne a mal, il pense à ses problèmes, mais il est difficile d’avoir la réflexion: <<ce que je suis n’est pas bien>>, <<pourquoi le mal est arrivé, et à un tel endroit plutôt qu’à un autre>>. L’attention est tellement focalisée sur le symptôme.

Nous sommes ce que nous sommes devenus au fil du temps. Nous voudrions que « ce que nous sommes » puisse être radicalement changé, amélioré par quelques médicaments, quelques manipulations… ou encore par quelques appareils vendus chers, qui aident dans une certaine mesure, mais souvent en créant une dépendance, presque en nous affaiblissant…. Pourtant nous pouvons encore, et nous devons toujours nous prendre en main, intervenir, donner une orientation, entrer dans un processus d’évolution, de transformation. 

Le Yoga pourrait être un excellent outil qui nous aide à voir et comprendre comment nous sommes; il pourrait nous aider à évoluer, à nous transformer.  

Avec l’ostéopathie, pourrait-on aller plus loin et travailler pour éviter les rechutes ?

Lors d’une séance de démonstration-échange avec un groupe d’ostéopathes et posturologues dans un cabinet de renom dans la région parisienne, un docteur m’a franchement parlé du problème de rechute chez les patients. Très souvent les problèmes reviennent; mais il pense que notre manière de travailler le Yoga peut contribuer significativement à éviter les rechutes. Si souvent c’est par un accident que le problème est provoqué; en réalité, les racines des problèmes sont bien implantées dans notre vie, elles sont inconsciemment et sans cesse nourries par nos habitudes, par nos comportements et nous les ignorons ! Or il me paraît très clair que chez les patients, leur mode de comportement ne change pas, leur habitude ne change pas, leur conscience évolue très peu avec quelques séances d’ostéopathie. Attention, je ne remets pas du tout en cause la nécessité ni l’importance de l’ostéopathie, mais c’est une évidence qu’il faut aller plus loin. Il faut éduquer, éveiller, accompagner et transformer. 

Ici, je vois un rôle que le Yoga peut très bien assumer ingénieusement, méticuleusement, sérieusement mais sans forme figée et avec de la liberté.  

— B.K.S. Iyengar